O.R.G.

O.R.G.

O.R.G. créé au Café des Orgues le 27 janvier 2019 à Herzeele dans le cadre du festival Vivat La Danse, est une invitation à redécouvrir les orgues limonaires au travers le prisme d’une composition musicale originale.
« C’est par antonomase que le mot « limonaire » est utilisé comme nom générique pour l’ensemble des orgues mécaniques. À la différence des orgues de barbarie à manivelle plus petits et aux basses limitées, leur envergure est importante, ils sont installés indépendamment ou équipent le centre des manèges-carrousels de chevaux de bois. Ils sont majoritairement en Belgique, Hollande ou Allemagne, les valses égrenées pouvant rappeler les pales tournantes des moulins… Leur tessiture couvre de plusieurs octaves dont les basses, avec parfois plusieurs registres de sonorités et ils sont munis d’instruments de percussions, telles que xylophones, cymbales et tambours, actionnées par des automates via les perforations du carton. La soufflerie et l’entraînement des cartons perforés sont obtenus par un moteur électrique, autrefois à vapeur, à l’inverse des orgues de Barbarie actionnés par une manivelle. Leur structure est en bois joliment décorée d’arabesques, fresques et enluminures d’époque. »

Comme à chaque fois lorsque nous travaillons avec un instrument issu d’une culture populaire ou traditionnelle, nous essayons de transposer sa musicalité à une approche plus contemporaine. Un instrument traditionnel transporte avec lui les fantômes d’un passé et d’une culture. En lui permettant d’interpréter autre chose que le répertoire traditionnel auxquelles il est normalement dévolu, l’instrument semble changer de statut. Notre intention est de lui redonner la parole pour lui faire produire quelque chose de plus proche de son essence même, le personnifiant quelque peu. Aussi, un des axes d’exploration que nous menons avec les orgues en considération de leurs spécificités mécaniques, c’est de composer une partition musicale proche de la transe ou des musiques répétitives. Faire l’expérience d’une sorte de jusqu’au boutisme de la machine, une frénésie entrainante et machinique pour se rapprocher d’une écoute organique de cet orchestre mécanique, protagoniste et narrateur principal au centre de ce rendez-vous.

Traditionnellement le Café des Orgues est ouvert au public et à la danse tout les dimanches depuis plus de cinquante ans pour y entendre des airs du passé, polka, tango, valse, rumba… recréant ainsi l’ambiance des bals de la belle époque. Des générations ont foulé le plancher, se transmettant chorégraphies et pas de danse. Dans le cadre de O.R.G. et du festival Vivat La Danse, la chorégraphe Madeleine Fournier a encadré un atelier danse avec des amateurs, qui seront les complices sur la piste de danse.

extrait de la soirée Carnet de Bord Vivat la danse

Création 2019

O.R.G
Composition musicale pour orgues limonaires

Conception & réalisation : Puce Moment
Composition musicale : Puce Moment
(Nicolas Devos & Pénélope Michel)

Production : RCHPROD
Coproduction : Le Vivat d’Armentières – scène conventionnée d’intérêt national
Coréalisation : Le Vivat d’Armentières – scène conventionnée d’intérêt national, Le Bateau Feu scène nationale de Dunkerque, la ville de Bailleul.
Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France.

Création le 27 janvier 2019 au Café des Orgues à Herzeele
Dans le cadre du festival Vivat La Danse organisé par le Vivat, scène conventionnée d’intérêt national.

Projet(s) lié(s) à : O.R.G.