700000
D'OLIVIER LASSU ET MAXIME CHELLIWI (2016)

Dans les terres des plaines du Nord et des vallées de l’Est, il y a cent ans, les plus grands empires et puissances du monde se sont donné rendez-vous pour combattre, déployant leurs soldats et leurs armées. Durant plus de 4 ans, de 1914 à 1918, 10 millions d’hommes sont morts le long de cette ligne de front. La plupart inhumés, mais 700 000
disparus sur les champs de bataille ou dans des sépultures provisoires.
Le temps a effacé leurs traces de la surface. Mais récemment, des archéologues ont ouvert une brèche. Suivez leurs pas, explorez, cherchez les traces des disparus.
Trace après trace, des récits se construisent, des histoires individuelles font émerger la grande Histoire et le quotidien de la Grande Guerre. Découvrez un éclairage unique sur la vie des soldats et le sort
de ces 700 000 disparus.

Une production : Drôle de Trame, Narratio films, Inrap, Pictanovo et Universcience,
Avec la participation de : TV5MONDE, RMC Découverte, la Carac, le CNC, la DMPA, la mission du centenaire de la première guerre mondiale.
En partenariat avec : France Inter

http://700000.fr/


HOTEL
DE BENJAMIN NUEL (2008 ET 2012)


SÉRIE WEB • 2012
DIFFUSION SUR ARTE WEB OCTOBRE 2012 (10 ÉPISODES X 7MN)
http://hotel.arte.tv/monde/

JEU VIDÉO • 2008
CONCEPTION ET RÉALISATION : Benjamin Nuel
MUSIQUE : CERCUEIL (Nico Devos & Pénélope Michel)
PRODUCTION : Le Fresnoy, 2008 / LARDUX (2012)


Terroriste et Anti-terroriste, figures archétypales du jeu vidéo de guerre actuel, sont isolés dans un hôtel magnifique, un cadre apaisant et bucolique. Ils sont en attente, plus ou moins oisifs. Ils occupent leur temps. Le joueur aura l'occasion de les observer (de les déranger) et pourra tenter d'en savoir plus sur cette zone d'attente. Selon la place où l'on se trouve, on peut affirmer : "ceci existe, je le vois, je peux m'y cogner" ou " je crois qu'ils n'ont pas eu le temps de finir l'oeuvre parce que ça déconne là", et passer ainsi de l'un à l'autre. C'est une histoire de cohabitation à plusieurs niveaux. Le joueur se trouve aux points de frottement de formes antagonistes, dans un univers instable.


DATES :
Reality Festival (Paris, octobre 2008)
Dans la nuit, des images Grand Palais (Paris, décembre 2008)
Empreintes numériques (Toulouse, avril 2009)
8ème Biennale des arts contemporains de Cahors (avril-mai 2009)
Fête de l'animation (Lille, avril 2009)
Bandits-mages (Bourges, mai 2009)
Rencontres internationales Paris/Berlin/Madrid (2009)
Tabacalera (Madrid, avril-mai 2009)
Jeune Création (Paris, 2009)
Gamerz (Aix-en-Provence, novembre 2009)
(...)
http://www.benjaminnuel.com/hotel


LES HABITANTS
DE FRÉDÉRIC TOUCHARD(2009)
FILM DOCUMENTAIRE •  vidéo • 52' • 2009
CONCEPTION ET RÉALISATION : Frédéric Touchard
MUSIQUE : Nico Devos & Pénélope Michel
Coproduction Zarafa films, France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie, ASTV, CRRAV, avec l'aide de la région Nord-Pas de Calais, avec le soutien du CNC.
Parce qu'il faut reconstruire une partie du quartier du Courghain à Grande-Synthe, les habitants doivent partir. Quels que soient les sentiments de chacun concernant les réussites et les échecs de cet ensemble urbanistique, il est indéniable que pour tous, ce sera un pan de leur propre histoire, et de l'histoire commune d’une ville et de ses habitants, qui va disparaître lorsque interviendront les premières démolitions. À travers la rencontre avec les habitants, ce film se propose d'explorer la relation intime que chacun entretient avec son habitat.

DATES :
Diffusion : France 3, Weo,…
Projections : le Fresnoy (Tourcoing, 04 Février 2009), (…).

 
CUESAS QUE NO SE PUEDE COMPRAR
DE CAROLINA GONçALVES PINTO (BRÉSIL, 2008
)
  COURT-MÉTRAGE • 35mm • 17’ • 2008
CONCEPTION ET RÉALISATION : Carolina Gonçalvez Pinto
MUSIQUE : Nico Devos & Pénélope Michel



LA DIGUE
DE FRÉDÉRIC TOUCHARD (2006)

FILM DOCUMENTAIRE • 52’ • VIDÉO • 2006
CONCEPTION ET RÉALISATION : Frédéric Touchard
MUSIQUE : CZAPSKI (Nico Devos, Pénélope Michel, Laurent Plessiet, Anna Czapski)
PRODUCTION : Zarafa, France3 Nord Pas-de-Calais


Il y a 50 ans, un vaste programme industriel se développe à l'ouest du port de Dunkerque. Pour que les navires minéraliers puissent accoster sur le quai d'Usinor, une immense digue longeant la mer est érigée : la digue du Braek. La digue du Braek borde une très belle plage qui, malgré la dangerosité du lieu (7 usines SEVESO la jouxtent) est très fréquentée par la population environnante. Faut-il interdire la digue du Braek, pour des raisons de sécurité et de sûreté, ou doit-elle rester ouverte au public, puisque tel est l'usage ?

DATES :
• (...)
• Télévision : passages le 25 novembre 2006, en 2007 et le 14 janvier 2010 sur France3, Weo, L’HarmattanTv • Projections : Kino (Villeneuve d’Ascq, 200X), L’Entrepôt (Paris, 2007), (…)
• Festivals : festival International du film d’Amiens (200X), festival international eau et cinéma (mars 2009), festival international du Nil pour les Films de l’Environnement (juin 2009), festival international du Film de Santé (mars 2010), Semaine du développement durable en Maurienne (octobre 2008), (…)
• Disponible en Dvd




A L'AMI IMAGINÉ
DE LAURENT PERNOT (2004)


COURT-MÉTRAGE • 8’42 • 35 mm • 2004
CONCEPTION ET RÉALISATION : Laurent Pernot
MUSIQUE : Nico Devos, Laurent Pernot
PRODUCTION : Le Fresnoy, studio national des arts contemporains

Un jeune homme écrit, la télévision active. Assez vite, certains événements étranges se manifestent et entraînent l'acteur dans une angoisse psychologique incoercible ; un scénario fantasmatique dont il est l'esclave, ou la quête active de sa propre intériorité... Comme un rappel des conditions subjectives -et endémiques- de l'homosexualité éprouvée à travers la solitude, et l'impuissance d'exprimer un sentiment amoureux.


DATES :
(…)
www.laurentpernot.net/flv/alamiimagine.htm



CLAIRE LUMIÈRE
DE CAROLINA GONçAVEZ PINTO (2003)

COURT-MÉTRAGE • 12’18 • 35mm • 2003
CONCEPTION ET RÉALISATION : Carolina Gonzalves Pinto
MUSIQUE : Pénélope Michel & Nico Devos
PRODUCTION : Le Fresnoy, 2003

Pendant qu'elle danse, Clara fait défiler les souvenirs de son enfance. Petit à petit, l'univers de sa surdité est comblé par une musique qu'elle invente elle-même.
La musique est composée d'instruments acoustiques (xylophone, guitare sèche, violoncelle) et de sons concrêts : elle est simple et fragile, suspendue au temps du film. Dans un deuxième temps une chanson type "slow" a été imaginée pour le générique et la scène « clé » du film.

DATES
(...)